Compétition versus Victoire

Rz_35Dans notre société, et surtout dans le monde du travail, la compétition est de rigueur. Sans que ce soit dit ouvertement, car politiquement incorrect, chacun et comparé à chacun. Et pour réussir sa vie professionnel, il « faut » sortir gagnant de ces comparaisons, de ces compétitions.

Mais le faut-il vraiment ?

Lorsque vous vous donnez un objectif à atteindre, le faites-vous pour gagner contre quelqu’un ? Ou bien essayez-vous d’atteindre un objectif absolu, qui vous est propre ?

Sans en prendre conscience, il y a de bonnes chances que vous soyez comme moi, comme des millions d’autres, obnubilés au départ par les règles du jeu des concours. Tout comme les concours des grandes écoles d’ingénieur, les concours de médecine, et tant d’autres, nos jeune hommes et jeunes femmes entrent dans la vie active par l’intermédiaire d’un résultat de concours, en ayant un choix qui ne correspond pas complètement à leurs désirs initiaux. Nos jeunes choisissent le haut du classement plutot que leur aspiration personnelle. On nous inculque depuis tout petit que le haut de classement est notre aspiration la plus noble à avoir, alors la confusion se comprend !

Et si vous entrez dans la vie professionnelle, vous pouvez encore tomber dans ce piège : travailler comme un(e) forcené(e) pour réussir se carrière, monter les échelons, obtenir les postes du « haut », etc.

Tout cela sans prendre le temps d’un vrai regard sur soi. Qu’est-ce qui serait bien pour moi ? Qu’est-ce que j’aime faire, qu’est-ce qui me passionne ?

En formation managériale distillée par votre entreprise, vous allez apprendre les ressorts de la motivation, la votre, et celle de vos collaborateurs. Vous vous demanderez comment être mieux motivé(e), et comment motiver votre entourage.

Mais finalement, quand allez-vous enfin commencer à vous occuper de vous ?

Me répondrez-vous comme certains me l’ont dit, que vous vous occuperez de vous à la retraite ? Dois-je comprendre qu’il faut attendre toute votre vie pour commencer à vivre pour vous ? Pour commencer à vivre …

Il existe pourtant une autre voie. Celle des objectifs personnels, celle de la compétition contre soi, ou plutot « pour » soi. Vous pouvez sortir victorieux, réussir votre vie et votre carrière, en choisissant votre combat, et sans écraser les autres, sans dénigrer personne, sans « battre » aucun de vos contemporains.

Comment faire ?

Au début, il va falloir que vous vous connaissiez vous-même. En effet, chacun d’entre nous a un don différent, chacun d’entre nous est motivé par une combinaison particulière de disciplines.

Ensuite, il y a un deuil à faire : le deuil du regard des autres sur votre carrière. En effet, vos parents, vos enfants, vos ami(e)s, vos collègues, ont tous projeté sur vous une ambition, ambition qu’ils expriment, qu’ils vous recommandent : « c’est la chance de ta vie », « moi si j’étais toi … », « tu ne peux pas refuser ce poste ! », « quelle chance tu as », etc.

Mais ces projections sont des pièges, ils enferment votre liberté de choix, il font taire votre véritable ambition. Quelle est-elle cette ambition ?

  • Vouliez-vous aider les gens ?
  • Vouliez-vous vous occuper d’animaux ? de plantes ?
  • Aimez-vous le contact client ? ou justement non ?
  • Avez-vous une âme créatrice ? dessinatrice ?

Quoi que soit votre ambition, elle est juste, si c’est réellement la votre. Embrassez la, accueillez la, la découverte de vos talents, de vos dons, est un bien inestimable. Vous serez plus riche de vivre votre passion que de posséder des immeubles dans Paris … à bon entendeur …Rz_14

Print Friendly, PDF & Email