Devenir Coach

cheminPour devenir coach, il ne suffit pas d’engranger des connaissances, de suivre des cours, et de lire de nombreux ouvrages sur le coaching, ses méthodes et ses outils. Un coach ne se mesure pas à son savoir, contrairement à de nombreuses disciplines qui nous sont enseignées, soit en formation initiale, soit en formation professionnelle (ou formation pour adulte).

En conséquence, pour savoir si un coach candidat est un coach, nous ne pouvons pas lui faire passer un examen mesurable, nous ne pouvons lui donner une « note ».

Pourquoi ?

Parce que la « personne-coach » se définit surtout par des qualités – sur lesquelles nous reviendrons ci-dessous – et parce que pour devenir coach il est nécessaire d’entreprendre un travail identitaire.

Ce travail identitaire se caractérise par quatre grandes étapes par lesquels le coach apprenti est passé :

  • La déconstruction, pendant laquelle le coach a remis en cause son histoire de vie, son plan de vie, ses scénarios principaux. Ce travail peut être idéologique, et il est certainement psychologique, ce qui justifie le suivi thérapeutique auquel s’oblige le coach en devenir.
  • Puis, suit une étape de réparation pendant laquelle le coach fait les deuils qu’il doit faire, en conscience, pendant laquelle il se donne le temps d’accepter son soi, sa finitude, sa particularité, etc.
  • Ensuite l’étape de construction, de l’identité du coach, de toutes ses identités, en alignement avec le travail identitaire entrepris pendant les étapes précédentes, et en alignement avec ses objectifs nouveaux. Lors de cette étape, le coach a construit de nouvelles croyances, de nouvelles valeurs et des attitudes adaptées.
  • Enfin, la dernière étape, est celle de la reconfiguration. Ce n’est pas une étape finale mais une étape permanente en ce sens que le coach sait à présent que son travail identitaire est en constant devenir, et qu’il nécessite des adaptations permanentes (des reconfigurations) à sa réalité, à son environnement, à ses opportunités.

Les qualités du coach

Nous présentons généralement ces qualités essentielles d’un coach en quatre catégories, de la plus importante à la moins importante (qui reste essentielle) :

  1. La qualité d’être, par laquelle notamment
    • l’autre doit se sentir bien près du coach
    • et il doit se sentir plus intelligent en présence du coach ;
  2. La gestion de la relation humaine
    • Le métier de coach est un métier d’expertise de la relation ;
  3. La compréhension des enjeux
    • Compréhension des enjeux de l’autre, dans toutes ses dimensions (9 niveaux de sens)
  4. Les techniques
    • Diagnostic, grille de lecture, fonctionnement

 

Pour conclure, je voudrais simplement rappeler une phrase entendue dans plusieurs contextes, à plusieurs reprises : se lancer sur un tel chemin identitaire prends généralement des années (de 2 à 5 ans), voire même toute une vie. Alors j’aurais une note d’espoir pour tous ceux qui, comme moi, ont commencé il y a plusieurs années : nous avons le temps, non ? Et quelle est l’urgence ?

Bien à vous

Laisser un commentaire

+ 74 = 76