Informaticien, une ethnie ?

En 1990, il y a donc presque 30 ans, Philippe Breton publiait un ouvrage pour le grand public dont le titre était : « La tribu Informatique ».

J’avais adoré cette description qui ressemblait à une étude ethnologique d’une espèce bizarre : l’informaticien ! J’étais l’un d’eux à l’époque, et j’avais pu constater avec délice combien les différents cercles concentriques de savoir technique, et les rites de passage étaient merveilleusement décrits. Au centre de tous ces cercles le « wizard », celui qui était révéré par les connaisseurs uniquement, et inconnu ou méprisé du commun des mortels … c’était une description géniale !

Aujourd’hui, 30 ans plus tard donc, que reste-t-il de cette analyse ?

L’informatique est partout, la technique nous baigne en permanence, et tout le monde, doit s’y mettre. Nous abordons une ère où si tu n’as pas accès à internet et une compréhension minimale, tu ne pourras plus faire certaines démarches. Il y aura bientôt des laissés pour compte de ce monde technologique.

Mais la communication avec les informaticiens – les « vrais » comme dit un ami – les programmeurs, est toujours aussi délicate et codée.

Mais les wizards existent toujours ! Ils ont changé de nom, mais ils sont toujours là : « hackers » !

Mais les différents cercles concentriques de compétence et d’adulation sont toujours présents ; ils ont changé de support, de technos, mais ils sont toujours bien présents.

Je vous laisse transcrire le vocabulaire, mais pour moi le sujet est toujours d’actualité, et toujours aussi juste !

Laisser un commentaire

× 2 = 10