Le petit garçon qui voulait faire sourire

Laissez-moi vous conter une histoire …

baguette de fée

L’histoire d’un petit garçon, qu’une fée aurait subitement fait rentrer dans la peau d’un homme mûr. Et ce petit garçon, dans la peau de cet homme mûr, aurait toujours les rêves que peut avoir un petit garçon.

Le rêve que le monde est merveilleux, vaste, riche en couleur ! Le rêve qu’il trouvera sa place simplement en se tournant vers ce qu’il aime faire. 

Et le petit garçon sait ce qu’il aimerait faire : il aimerait beaucoup aider les gens à retrouver le sourire, chaque jour, où qu’ils soient, et même au travail. Alors le petit garçon se lance dans une tâche ardue : avec sa peau de l’homme mûr, il fait croire qu’il a de l’expérience – d’ailleurs sa peau d’homme mûr a effectivement beaucoup d’expérience – et en s’appuyant sur cette expérience, il se forme, il apprend, et il comprend : il comprend comment redonner le soleil du sourire aux grandes personnes de ce monde ci ; n’est-ce pas un beau programme !

Et lorsqu’après des années de préparation, lorsqu’enfin il sait comment faire, lorsqu’il est prêt à aller redonner des couleurs et des sourires, dans ses yeux d’enfant, ces sourires qu’il va redonner, pétillent de joie par avance !

Mais voilà, est-il une histoire de bonne fée sans une méchante sorcière quelque part ? La sorcière dans cette histoire était rusée et très fortiche : elle avait réussi à faire croire aux gens que être adulte signifiait ne plus sourire.

Le petit garçon avait beau sourire, faire miroiter le bonheur, proposer, être gentil, être énergique, rien n’y faisait : les gens continuaient à ne pas vouloir sourire.

Est-ce que personne n’avait besoin de lui ?
Est-ce que les grandes personnes ne voulaient vraiment plus sourire une fois qu’elles étaient devenues des grandes personnes ?

On lui avait bien dit que ça ne serait pas facile, mais peut-être pas à ce point … la jeunesse est si naïve.

Mais la jeunesse est également têtue, ingénieuse et opiniâtre !

Le petit garçon n’avait pas dit son dernier mot : il rassembla tous les petits garçons et les petites filles qui, comme lui, endossaient le costume d’une grande personne pour redonner tous ensemble de la joie dans le monde !

Et ensemble, ils arriveraient enfin à refaire sourire les gens !!

 

Fin ou (à suivre ?)

NDlA: Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure et fortuite coïncidence …

 

1 réflexion au sujet de “Le petit garçon qui voulait faire sourire

  1. Très joli conte, il me touche profondément.
    Courage petit garçon, les adultes ont parfois perdu l’envie de croire au bonheur et à l’intérêt de donner leur sourire.
    Il faut du temps et surtout leur montrer doucement le chemin car nul n’a plus besoin d’un sourire que celui qui ne sait pas le donner.
    Bravo!

Laisser un commentaire

5 × = 10