Les bases de la PNL

Le rapport en PNL

 

Les quatre principes aux bases de la PNL sont :

Tout d’abord le « Rapport », cette qualité si particulière d’une relation entre deux personnes et qui, dans le cadre de la PNL, porte un humanisme protecteur : les personnes peuvent se sentir en sécurité pendant nos échanges, elles se sentent en confiance, en toute confidentialité, et il n’y a pas de jugement à leur encontre.

Ensuite, vient la « Calibration », une qualité essentielle pour bien communiquer, et qui consiste à interroger son propre outil de mesure : mes sens ! Calibrer mon écoute, mon regard, mon ressenti, signifie mettre en cohérence mon cadre de référence avec la situation présente. Ainsi je peux atteindre une « Observation sans jugement », un œil d’enfant naïf et perçant !

Puis, l’ « Ecoute », ou l’« Attitude », qui est une qualité de recentrage vers l’autre, consistant à déplacer mon attention sur l’autre. Essayer temporairement d’enfiler le costume de mon interlocuteur, prendre son cadre de référence me permet d’appréhender spécialement sa situation, en comprenant de l’intérieur (de moi-même) ce que vit l’autre.

Et enfin, la « Synchronisation », une capacité qui concerne la qualité de la relation qui s’établit entre deux personnes, une flexibilité, ou adaptabilité. Et la PNL intègre quelques techniques spécifiques d’amélioration de nos capacités naturelles à être en relation avec l’autre. Ces techniques incluent la synchronisation verbale – avec notamment la conscientisation des prédicats linguistiques -, la synchronisation non verbale – attention portée à la diction, la prononciation, le ton, etc.- et enfin la synchronisation physique – posture du corps, mouvements du corps ou des yeux, posture de la tête, etc.

Laisser un commentaire

3 × 1 =